Crédit auto pas cher

Sommaire

L'acquisition d'une voiture neuve est un investissement qui nécessite souvent de faire appel à un financement extérieur.

Zoom sur les différents modes de financement possibles et leur fonctionnement.

Divers modes de financement pour un crédit auto pas cher

Crédit

L'achat à crédit par un particulier est soumis au Code la consommation. Un crédit peut être obtenu auprès d'une banque ou d'un établissement financier.

Il existe différents types de crédit :

  • Le crédit personnel n'est pas lié à l'achat d'un véhicule. Si, après étude de votre demande de prêt, le crédit vous est accordé, les fonds sont débloqués et vous pouvez en disposer à votre guise.
  • Le crédit affecté, lui,est lié à l'achat d'un bien particulier, une voiture par exemple. L 'emprunteur doit réserver la somme versée exclusivement à l'achat d'une voiture. Au montage de son dossier, il lui est demandé de produire une facture pro-forma justifiant de sa commande du véhicule.

Dans les deux cas, vous êtes de toutes façons propriétaire du véhicule et la carte grise est à votre nom. Par contre, en cas de crédit affecté, si des incidents de remboursement interviennent (impayés), le véhicule étant gagé, vous ne pourrez pas le revendre avant d'avoir soldé le crédit.

Comme dans tout crédit à la consommation, l'emprunteur dispose d'un droit de rétractation pendant 14 jours.

Contrats de leasing

Ceux-ci se présentent sous différentes formes :

  • La location avec option d'achat (L.O.A.) constitue l'une d'entre elles. Vous êtes locataire du véhicule pendant une certaine durée, moyennant paiement d'un loyer mensuel. À l'issue de cette période de location (en général de 24 à 72 mois), vous avez la faculté de racheter la voiture à un prix convenu (la « valeur résiduelle »), à la signature du contrat. En général, l'opération commence par un dépôt de garantie de l'ordre de 10 à 15 % du prix de la voiture, qui est restitué en fin de contrat, sauf en cas de rachat (dans ce cas, il sert à régler tout ou partie de la valeur résiduelle du véhicule).
  • Le crédit-bail est l'équivalent pour les professionnels de la L.O.A. Il peut porter non seulement sur des véhicules, mais aussi sur l'ensemble des biens professionnels (machines ou autres, et même sur des biens immobiliers).

Location longue durée (L.L.D.)

Ce n'est pas un leasing, dans la mesure où la L.L.D. n'est pas assortie d'une option d'achat en fin de contrat. Elle permet de louer un véhicule pour une longue durée et de le restituer au terme du contrat.

Souvent, les organismes (constructeurs ou organismes financiers) proposent des contrats « tout en un » comprenant, outre la location, l'entretien, l'assurance, l'assistance et même des extensions de garanties.

En général, cette formule ne nécessite pas de dépôt de garantie, ni de premier loyer majoré. Le loyer est linéaire tout au long de l'opération.

Le crédit ballon

Dernier né des modes de financement, ce concept est apparu en France depuis une dizaine d'années et tient à la fois du crédit classique et de la LLD (location longue durée).

Souvent proposé par les concessionnaires des marques automobiles, il impose un apport personnel (de l'ordre de 5 à 30 %) :

  • Sur une durée de 12, 24 ou 48 mois, le client verse une mensualité dont le montant est d'autant plus faible que la durée est longue.
  • À l'issue de la durée fixée par le contrat, le crédit n'est pas soldé. Le client doit soit rembourser une somme correspondant au solde du capital et des agios restant dus pour garder le véhicule (montant fixé à l'avance et dépendant de l'apport initial), soit rendre le véhicule sans rien récupérer.

Cette opération est basée sur un prêt in fine, un type de prêt non amortissable dont les mensualités remboursées ne sont constituées que d'agios, et qui ne font donc pas diminuer le capital emprunté.

D'un coût supérieur à un crédit classique, il n'est acceptable que pour les gens qui veulent changer régulièrement de véhicule, tous les 1 ou 2 ans par exemple, en profitant du fait de rouler systématiquement en véhicule neuf pour ne presque pas payer de frais d'entretien.

Bon à savoir : contrairement aux L.O.A. et .L.L.D., la carte grise du véhicule est établie à votre nom. Attention toutefois, comme dans les L.O.A. et L.L.D., au kilométrage limité. Le dépasser coûte très cher !

Crédit auto pas cher : choisir son mode de financement

Chose ardue que de faire un choix entre toutes ces formules. Voici quelques conseils pour vous y aider.

Critères de choix

Pour ceux qui veulent le crédit le moins cher, aucune hésitation, optez pour le crédit affecté. Évitez les prêts personnels, plus chers, et, bien évidemment, le crédit revolving, hautement prohibitif.

Ensuite, en fonction du montant emprunté et de la durée du crédit, il convient de consulter un maximum d'organismes (banque ou établissement de crédit). Pour cela, vous avez deux sources d'aide :

  • Vous pouvez utiliser les services des nombreux comparateurs accessibles sur Internet.
  • Consulter un courtier peut également vous aider à trouver les meilleures conditions de prêt et à optimiser le montage de votre dossier. (Voyez auparavant le coût de sa rémunération).

Pour comparer les offres qui vous seront faites, il faut se baser sur le taux annuel effectif global (TAEG), qui prend en considération l'ensemble des frais complémentaires (dossier, commissions diverses, autres garanties), à l'exception du coût de l'assurance, celle-ci étant normalement facultative :

  • La souscription d'un contrat d'assurance couvrant l'emprunt étant conseillée, il convient d'en comparer le coût mensuel et les garanties proposées(protection arrêt travail, PTIA, Décès,), leur fonctionnement et les franchises éventuelles.
  • Faites-vous préciser la possibilité ou non de report d'échéance en cas de difficultés passagères, et à quelles conditions.
  • Renseignez-vous également sur les conditions du remboursement anticipé. Celui-ci est autorisé par l’article L312-34 du Code de la consommation, sans indemnités. Attention, en fonction des conditions, il peut parfois faire l'objet de frais.

Stratégies et précautions à prendre

Quelques points sont à retenir pour éviter de prendre la mauvaise décision :

  • L.L.D. et crédit ballon sont plus spécialement destinés aux clients qui veulent toujours rouler avec un véhicule neuf, sans exposer de frais d'entretien, et qui changent régulièrement de véhicule en renouvelant la même opération.
  • La L.O.A. ou le crédit-bail sont particulièrement intéressants pour les clients professionnels qui passent les factures de location en frais et en récupèrent la TVA.
  • N'oubliez pas que tout peut se négocier, notamment les frais de dossiers.
  • Comparez les conditions, souvent favorables, faites par assureurs et banquiers aux potentiels futur-clients. Elles existent bien sûr pour convaincre les acheteurs de contracter leur crédit chez eux, et peuvent être plus ou moins adaptées à votre situation personnelle.

Attention : ces trois formules présentent en général toute le même inconvénient majeur pour les gros rouleurs, le kilométrage limité, qui, lorsque qu'il est dépassé, est fortement pénalisé.

Bon à savoir : si vous n'êtes pas fixé ni sur une marque, ni sur un modèle, n'hésitez pas à profiter des crédits gratuits régulièrement proposés par les constructeurs automobile lors de promotion sur certains modèles. Si vous ne profitez pas de ces crédits gratuits, pensez à réclamer la réduction de prix que la loi accorde aux clients qui paient « cash » (ou en passant par un autre financement extérieur).

Ces pros peuvent vous aider